♦ Gleek Club ♦
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon sauveur ! [Blaine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hey ! Mais c'est
Invité !
Invité
avatar


Mon sauveur ! [Blaine] _
MessageSujet: Mon sauveur ! [Blaine]   Mon sauveur ! [Blaine] EmptyJeu 26 Mai - 20:41

    "Mes papas vous colleront un procès, je vous jure !"

    Bon, PEUT-ÊTRE, je dis bien peut-être que je n'aurais pas dû leur balancer cette phrase, ça ressemble vaguement à ces psychopathes qui hurlent ça à la police dans les Experts quand elle les embarquent, sauf qu'ils ne parlent pas de leurs papas eux.

    Et oui, vous devez sûrement vous demander : Mais comment Rachel Berry a-t-elle pu se retrouver en prison ? En effet, comportement exemplaire, tenue remarquable, moi-même je n'aurai jamais pensé un jour me retrouver derrière les barreaux. Tout ça à cause d'une petite visite dans le lycée Dalton ! Bon, certains pourraient qualifier ça dans leur langage super compliqué qui vise à vous faire sentir coupable "entrée par effraction suivie d'irrespect à un agent de la police", blablabla. Non mais comme si la phrase que j'avais prononcé était considérée comme de la diffamation, c'est vraiment n'importe quoi. Et puis j'étais juste en train de visiter le lycée Dalton, après tout Kurt l'a fait lui aussi une fois, alors qu'il était dans notre chorale. Je suis sûre que les policiers haïssent les chorales. Ils ont été marqués dans leur enfance par un profond traumatisme et désormais, les policiers haïssent les chorales, voilà pourquoi ils m'ont arrêté ! C'est comme..du racisme anti-choralismes !

    Bon, peut-être que Kurt n'était pas caché à côté des poubelles, à espionner à travers la fenêtre principale les Warblers et leur mode de fonctionnement. Mais moi, j'appelle pas ça "une entrée par effraction", c'est vrai, on était en semaine mais leur portail était OUVERT. Je passais juste par là et tout à coup, j'ai cru qu'il y avait un spectacle et, je suis allée voir ce qu'ils faisaient pendant même pas... Bon, ok, je faisais de l'espionnage, je l'avoue. Mais cet espionnage, c'était pour le Glee Club, c'était très dévoué envers mes amis et j'évaluais la concurrence pour les régionales, pour les gagner et ensuite gagner les nationales pour ensuite suivre mon rêve et monter sur les planches d'une scène de Broadway ! Ok, je continue mon récit.

    Et quelqu'un a sûrement dû me voir, et me prendre pour une folle dingue échappée de l'asile pour appeler la police ! Franchement, je pense qu'ils auraient pu me parler calmement et j'aurais quitté les lieux mais non, rien de tout ça et alors que je cherchais si ils avaient un apport protéine ou un régime spécial pour leurs performances, un policier m'a attrapé et m'a servi le classique "Mademoiselle, veuillez nous suivre s'il-vous-plaît". Franchement, ça c'est de l'imagination ! Non mais sérieusement, Gibbs dit ça à chaque épisodes de NCIS ! Je lui ai dit que je ne faisais rien et quand il s'est approché de moi, je l'ai repoussé, bon pas violemment, en lui sortant ma fameuse phrase, et il m'a passé les menottes ! Franchement Quesque c'est de la répartie ça ! Et ensuite, ils m'ont traîné là dans leur voiture ! J'étais donc là, à un peu avoir peur. Enfaite, beaucoup. Cela sera inscrit dans mon casier judiciaire ! Cela compte aussi pour ma carrière non ? Peut-être que quand je serais une star, un journaliste creusera dans mon passé et trouvera ça. Alors, tous les journaux parleront de moi comme "la psychopathe devient une star". Je vois déjà le titre : "Rachel Berry, des antécédents psychologiques ?" ou encore : "Rachel Berry : à interner !" ou bien "Crazy Rachel !". J'en viendrais à en mourir si cela se produisait. Ma carrière serait finie et il ne me resterait absolument rien !

    Bon, le policier m'a dit qu'il ne s'agissait que d'une caution à payer, que je ne passerai pas au tribunal ou alors que j'irai en prison, mais je passerai la nuit en prison si je ne payais pas la caution dans les prochaines heures et avec la chance que j'ai.. Mes papas étaient en week-end dans l'Indiana et n'avaient pas de réseau là où ils étaient. J'avais tenté de joindre tous les membres du Glee Club, même Satana ! Cette dernière rejetait tous mes appels, Puck n'avait pas d'argent, Brittany ne trouvait pas son porte-monnaie et quand aux autres, ils ne répondaient pas. Peut-être qu'ils me détestaient mais si ils avaient été dans cette situation, je les aurais aidé ! J'étais tellement en détresse que je décida d'appeler Blaine. Et lui, il m'avait REPONDU. C'était peut-être un Warbler mais il m'avait dit qu'il viendrait. Je décida alors de l'attendre sur le banc ou je me trouvais jusqu'à ce qu'un gardien vienne me voir en me disant que quelqu'un avait payé ma caution, que je pouvais quitter les lieux. Je ne me fis pas prier. C'était pas trop tôt!
Revenir en haut Aller en bas
Hey ! Mais c'est
Invité !
Invité
avatar


Mon sauveur ! [Blaine] _
MessageSujet: Re: Mon sauveur ! [Blaine]   Mon sauveur ! [Blaine] EmptyJeu 2 Juin - 13:39

Je me promenais tranquillement dans le parc près de
chez moi, une jolie journée venait de se terminer et j’aimais y repenser en
prenant l’air, les fleurs étaient splendide en plus à cette période de l’année
et je décidais d’aller jouer un peu au Base Ball avec mes petits voisins qui
jouaient un peu plus loins, alors que je venais à peine de me saisir de la
batte, mon téléphone sonna, crescendo, déconcentrant tout le monde, je décidais
de prendre cette appel, et à mon plus grand étonnement, ce n’étais ni Kurt, ni
un Warblers, un de mes parents ? Même pas, non, ma grande surprise il s’agissait
de Rachel, oui, La Rachel Berry du Glee Club de McKinley, mais pourquoi m’appelait-elle
à pratiquement 19 heure ? Je décidais de décrocher, elle avait été arrêtée
par la police, et elle voulait que je la sorte de prison, en payant sa caution,
qui n’était, heureusement, pas très élevé. Je lui donnai une réponse
affirmative immédiatement, elle avait toujours été gentille, elle avait un
problème, je me devais d’aller l’aider, et je le faisais avec plaisir. Je me
rendis donc chez moi, prévenant donc mes parents que je ne mangerais pas à la
maison ce soir, mais que je ne rentrerais pas trop tard.



Je pris le taxi jusqu’au commissariat qu’elle m’avait indiqué,
la somme avec moi, comme prévu, une fois
sortie, je me dirigeais vers le grand bâtiment, sans charme, qui se tenait
durement devant moi, je me dirigea directement vers l’accueil pour abrégé au
plus vite la peine de Rachel, on me demanda mon nom, mes papiers, et un tas d’autres
information, de remplir des papiers, et pour finir, de payer la fameuse caution
de 75$ pour faire libéré Rachel.



Je décidais de l’attendre à l’extérieur du commissariat,
elle fut visiblement soulagée quand elle me vit, elle se précipitât vers moi,
je lui fait un petit câlin de réconfort, me disant qu’elle devrai certainement
en avoir besoins. J’avais dans ma sacoche une barre chocolaté que je lui
tendis, elle devait bien en avoir besoin, mais je devais avant tout lui
demander ce qu’elle faisait dans un commissariat a cette heure là :





« Sa va mieux ? Mais que t’est-il arrivé pour
que je sois obligé de venir te libérer ? Rien de très grave j’espère, mais
je tiens tout de même à savoir ce qui t’es arriver. TU veux aller grignoter ou
boire quelque chose ? Je pense que l’on sera mieux pour en discuter, à
moins que tu ne souhaites que l’on aille se promener, ou tout simplement
rentrer chez toi, tu choisis. »




J’attendais avec impatience
que la jeune chanteuse me raconte ce qui lui était arrivé, rien de trop grave,
je l’espérais et cela devait être le cas vue le montant de la caution, mais alors,
une question me vint en tête, pourquoi moi ?
Enfin, je veux dire, pourquoi elle m’avait appelé moi plutôt qu’un ami du Glee
Club, ou encore ses parents ? Je ne pus résister, et ma curiosité l’emporta :



« Excuse moi d’être très indiscret, tu ne dois pas
vraiment avoir envie de parler, tu n’es pas obligée de répondre, mais pourquoi
tu m’as appelés moi et pas tes parents ou tes amis de McKinley ? »



J’attendais désormais une réaction de la jeune Brune,
qui grignotait tranquillement la barre chocolaté que je lui avais donnée
Revenir en haut Aller en bas
Hey ! Mais c'est
Invité !
Invité
avatar


Mon sauveur ! [Blaine] _
MessageSujet: Re: Mon sauveur ! [Blaine]   Mon sauveur ! [Blaine] EmptyMer 15 Juin - 20:47

    Quel souvenir affreux, mais quelle inspiration divine. Pour moi, aujourd'hui, j'avais vécu un des pires chapitres de ma vie mais l'inspiration que j'allais tirer de ces aventures allait définitivement changer mes chansons ! J'allais écrire LA chanson qui allait changer l'avenir de la musique, ouvrir de nouvelles portes au son et me faire remporter un emmy au minimum ! J'entendais déjà les applaudissements du public et le sourire émerveillé du présentateur me disant "C'est un énorme prodige, une vraie petite révélation, le tube qui a fait le tour du monde et son auteur revient à...Rachel Berry". Puis, la tête surprise, le salut au public, je me suis déjà entraînée à tout ça devant mon miroir. J'ai également déjà préparé mon discours à ce sujet. Il est soigneusement rangé dans le petit tiroir avec le commencement de mes mémoires, les tee-shirts à l'effigie de Rachel Berry ainsi que les calendriers et autres produits dérivés que je servirais plus tard aux fans avec les photos attendrissantes que mes papas prenaient quand je commençais le chant ou le piano. Cela se vendra comme des petits pains, ainsi que mes bracelet Berry "Born to be a star".

    Mais même si ces péripéties allaient me propulser au rang de star internationale, j'allais faire une retombée fulgurante quelque mois après. Oui, j'ai planifié toute ma vie un jour. Et ces quelques heures ont tout changé. Paparazzi et tout ça, après le scandale sur le séjour en prison, ma vie va devenir un véritable enfer ! Bon certains me diront "Mais calmes-toi Rachel, ce n'est que 75 pauvres dollars voyons" mais comment pourrai-je me calmer ? Cela a ruiné ma vie ! Enfin va la ruiner. Même si je suis fan de Britney Spears et de sa manière de chanter, à la seconde où je commencerai à frapper les paparazzis avec mon sac à main muni d'un chiwawa aux yeux attendrissants que j'habillerai avec une robe et que je me servirai comme massue , ma vie deviendrai un tourbillon d'ennuis. Mais je ne pense pas que j'en arriverai à me raser la tête non plus. Cela fait trop mélodramatique et ne fais pas du tout crédible lorsque le fait arrive deux fois, surtout à des stars internationales.

    Bref, je sortais tranquillement lorsque je vis mon sauveur : Blaine. Je pense que dans mon chef d'œuvre artistique, je ferais un passage sur un présumé sauveur. Les fans penseront surement qu'il s'agissait de Dieu dont je parlais et je parie que dans encore deux siècles, des professionnels de la chanson -enfin des gens comme moi quoi- seraient encore en train d'écouter en boucle pour découvrir le message caché. Mon talent se transmettra comme les hiéroglyphes en y repensant.. La légende Rachel Berry continuera à se transmettre avec l'âge. Les petites filles de 10 ans s'inspireront de moi comme l'a fait Barbara pour moi. Bon, ok, je continue de raconter.

    Alors que je courrai toujours aussi gracieusement au ralenti vers mon sauveur, il m'offrit une barre chocolatée munie d'un câlin. Puis, vint la question que j'avais tant redouté : il me posa la question : "pourquoi est-ce que t'étais en prison ?". Il me proposa également dans la foulée d'aller grignoter quelque chose, c'est sûr que pour "interroger" certaines personnes, un type se la joue Colombo et prends l'air menaçant pour te forcer à avouer, alors ils ne font même pas servir une gentille tasse de thé. Mais est-ce que c'était trop demandé ? Bah comme si j'allais bruler les yeux du gentil agent avant de défoncer la porte pour enfin agresser tous les officiers en me servant de ma science du karaté enseignée sur le paquet de mes chocapics. Quant à sa question sur les raisons de ma pseudo arrestation -qui ne servait strictement à rien au passage-, j'allais lui dire quoi ? "Je me suis infiltrée dans ta chorale, je vous aient espionnés, je suis passée pour une psychopathe, des policiers ont débarqués avec leurs super-pouvoirs, ils ont arrêtés la malade dangereuse sans la boxer, maintenant tu l'as devant tes yeux" ? A la place, je glissa simplement :

    "-Oh, j'avais juste jeté un papier par terre, mentais-je, sinon, cela ne me dérangerai pas d'aller boire quelque chose."

    Mais d'où est-ce que j'avais pu sortir ça ? 75$ pour jeter un papier par terre.. J'espérai silencieusement -comment est-ce que l'on pouvait le faire autrement ?- qu'il me croit, même si cela allait être impossible. Ce mensonge était digne d'une des plus grandes stars de l'improvisation mais il était peut-être un peu gros. J'avais beau avoir un Q.I extraordinairement élevé et être un génie, l'improvisation était mon talon d'Achille, enfin sauf en chant, alors là j'étais la meilleure -enfin, comme dans tout quand j'y pense-. Puis, vint une question encore plus redoutée que la précédente : pourquoi je l'avais appelé lui ? Cela me surprenait -mais en même temps me soulageais- de savoir qu'il restait encore des personnes qui ignoraient que j'étais détestée de tous les membres du Glee Club. Même moi je ne savais pas pourquoi ils me détestaient, je ne leur avaient rien fait après tout. C'était de la jalousie. Au lieu de me lancer dans un de mes brillants et toujours aussi éloquents soliloques, je me contenta de répondre :

    "-Oh, les portables sont hors services en ce moment, t'es pas au courant ?"

    Mon improvisation était toujours aussi parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Hey ! Mais c'est
Contenu sponsorisé !




Mon sauveur ! [Blaine] _
MessageSujet: Re: Mon sauveur ! [Blaine]   Mon sauveur ! [Blaine] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon sauveur ! [Blaine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♦ Gleek Club ♦ :: Après les cours :: Commissariat-
Sauter vers:  
#g="0" align="center">